gebana Burkina Faso

Infos importantes

Partenaire Fairtrade Pakka:
Depuis Juin 2018

Nombres de familles paysannes:
2500

Productions principales:
Noix de cajou, mangues séchées

Certification:
Max Havelaar, EU-Bio

Pays et région:
Bobo Dioulasso, Burkina Faso

A propos de gebana Burkina Faso

L’entreprise “gebana Burkina Faso” (anciennement gebana Afrique) a été fondée en 2006. Elle a commencé son activité commerciale par le séchage de mangues, en achetant des fruits séchés à des groupes de paysans, puis en les contrôlant, les découpant et les emballant. En raison de défauts de qualité répétés, l’entreprise a toutefois investi de plus en plus dans ses propres installations. L’idée de compléter la production saisonnière de mangues séchées par la transformation de noix de cajou, possible toute l’année, est née très tôt.

En effet, à l’époque comme aujourd’hui, les noix de cajou burkinabè sont exportées en Inde sous forme de noix brutes pour y être transformées, ce qui fait perdre au pays la valeur ajoutée du produit final. Pour financer une production burkinabè de noix de cajou, des mangues séchées ont été vendues à un prix majoré et l’argent récolté a été investi dans la première usine de transformation de noix de cajou.

Aujourd’hui, “gebana Burkina Faso” achète aussi bien les mangues que les noix de cajou auprès des coopératives locales et les transforme dans sa propre usine. Les installations de l’entreprise garantissent d’une part une quantité minimale de marchandises d’excellente qualité, et servent d’autre part d’unités modèles et à des fins de formation. Cela permet d’améliorer la qualité des produits de la région et donc leur commercialisation en général.

La transformation des noix de cajou, qui demande beaucoup d’efforts, se fait exclusivement à la main. Aujourd’hui, “gebana Burkina Faso” transforme chaque année 1200 tonnes de noix de cajou non décortiquées en 220 tonnes de noix de cajou prêtes à la consommation. La récolte a lieu de janvier à juin, la transformation toute l’année. Si les conditions sont bonnes, les noix de cajou brutes peuvent être stockées sans perte de qualité.

Le processus de transformation commence par l’étuvage des noix de cajou crues afin de neutraliser la toxine cartol présente dans la coque. Ensuite, la coque extérieure dure est brisée et les noix sont séchées. Après le séchage, les noix sont traitées par choc thermique pour faciliter le décorticage de la fine peau. Enfin, les noix sont triées et emballées sous vide.

Aujourd’hui, environ 450 personnes travaillent chez gebana Burkina Faso et 3’250 familles de paysans bénéficient d’un débouché garanti à long terme, de prix bio et équitables pour leurs produits ainsi que de formations à l’agriculture biologique. Pour les producteurs, les primes pour l’agriculture biologique, les préfinancements et les garanties d’achat ainsi que le contournement du commerce intermédiaire sont des plus-values décisives, car le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres du monde.

Depuis 2018, Pakka est copropriétaire de “gebana Burkina Faso” avec 20 % des actions.

Farmerstories

Les paysans derrière les noix de cajou 

Découvrez qui ils sont, où ils vivent et ce que la collaboration avec Pakka signifie pour eux.

savoir plus