Mountain Fruits Company et MonAFFA, Pakistan

Infos importantes

Partenaire Fairtrade Pakka:
2014

Nombres de familles paysannes:
2474, dont 1400 cultivateur d’amandiers

Productions principales:
Amendes, noix, abricots secs, pommes et cerises

Certification:
Max Havelaar, EU-Bio

Pays et région:
Gilgit-Baltistan, Pakistan

À propos de Mountain Fruits Company et MonAFFA, Pakistan

La Mountain Fruits Company (MFC) a été fondée en 2000 et est à ce jour la seule entreprise pakistanaise qui transforme et exporte des fruits secs, des noix et des huiles de noix certifiés bio et commerce équitable. L’entreprise est née d’un projet de développement de la fondation Aga Khan. Elle a conservé sa mission initiale, qui est d’améliorer et d’élargir les revenus et la marge de manœuvre des groupes de paysans dans les régions isolées du Gilgit-Baltistan. “Les amandes du Pakistan ont un goût plus sucré que celles connues en Californie. La taille et la couleur des amandes peuvent varier, car les paysans locaux cultivent plus de quarante variétés différentes.”

La région du “Gilgit-Baltistan” est un territoire spécial pakistanais situé à l’extrême nord du pays et fait partie de la région du Cachemire, politiquement disputée entre l’Inde et le Pakistan. Géographiquement, la région est située sur les contreforts de la chaîne de montagnes du Karakorum. Cette chaîne de montagnes s’étend sur le nord du Pakistan, de l’Inde et l’ouest de la Chine. Certaines des plus hautes montagnes du monde en font partie, comme le K2 (8051m), Gasherbrum I et II (8080m et 8034m).

Autour de ces montagnes imposantes se trouvent les zones de culture des petits paysans qui se sont affiliés à la Mountain Fruits Association (MonAFFA). Au total, il y a aujourd’hui environ 65 groupes d’hommes et 10 groupes de femmes qui, selon leur appartenance à une vallée, sont organisés en différentes associations de commerce équitable et sont gérés de manière centralisée par un comité directeur de la MonAFFA.

A ce jour, environ 50 % de la production d’amandes est certifiée bio. Il est prévu de continuer à développer et à promouvoir la certification du mode de culture biologique et des structures de production durables. Depuis toujours, aucun pesticide ni engrais artificiel n’est utilisé. La raison en est simple : ces produits ne peuvent pas être achetés localement et dépassent le budget des petits agriculteurs.
Lorsque la récolte a lieu en septembre, MFC achète entre 200 et 280 tonnes d’amandes (en coque) aux quelque 1400 cultivateurs d’amandes de la région. Les amandes sont brisées et grossièrement pré-triées mécaniquement dans une usine construite à cet effet en 2010. Afin de réduire au maximum le risque de pièces étrangères, les amandes sont à nouveau triées à la main après ce traitement mécanique. Ce travail est effectué exclusivement par une main-d’œuvre féminine.

Farmerstories

Les paysans derrière les amandes

Découvrez qui ils sont, où ils vivent et ce que signifie pour eux la collaboration avec Pakka.

savoir plus