Mountain Fruits Company et Mountain Fruits Farmers Association (MonAFFA), Pakistan

Infos importantes

Partenaire Fairtrade Pakka:
2014

Nombres de familles paysannes:
2474, dont 1400 cultivateur d’amandiers

Etendue:
XX

Productions principales:
Amendes, noix, abricots secs, pommes et cerises

Certification:
Max Havelaar, EU-Bio

EU Org

Pays et région:
Gilgit-Baltistan, Pakistan

Link:
www.mfc-fairtrade.com

À propos de Mountain Fruits Company et du groupe des agriculteurs Mountain Fruits Farmers Association (MonAFFA)

The Mountain Fruits Company a été créée en l’an 2000 et est actuellement la seule entreprise au Pakistan à traiter et à exporter des fruits, noix et huiles biologiques et équitables. Cette société a été formée à la suite d’un projet de développement de la fondation Aga-Khan. Le but initial – l’augmentation du revenu et de la gamme d’activités des agriculteurs dans ces régions éloignées et conflictuelles de Gilgit-Baltistan – a toujours été maintenu.

Le territoire pakistanais de Gilgit-Baltistan est situé dans l’extrême nord du pays et fait partie de la région du Cachemire, une région qui a subit des conflits entre l’Inde, le Pakistan et la Chine depuis plus d’un demi-siècle. Au cours du nouveau millénaire, les combattants Al-Qaida et Talibans ont tenté de revendiquer cette région et ont exprimé leur intention d’unir la majorité musulmane de la population de cette région dans un califat au moyen d’un jihad conjoint.

Géographiquement, cette région est située aux contreforts du Karakorum. Cette chaîne de montagnes s’étend sur le nord du Pakistan, l’Inde et la Chine occidentale. Certaines des plus hautes montagnes du monde sont situées dans cette chaîne de montagnes, par exemple le K2 (8051m), Gasherbrum I et II (8080m et 8034m respectivement).

Dans ce domaine – entouré de montagnes majestueuses – se trouve la région productrice des petits agriculteurs, qui ont rejoint l’Association des fruits de montagne (MonAFFA). Il y a actuellement 63 groupes d’hommes et 10 groupes de femmes au total qui sont organisés dans différentes associations de commerce équitable, selon les vallées auxquelles ils sont affiliés. Ils sont gérés par un membre du conseil d’administration du MonAFFA.

À ce jour, environ 50 % de la production d’amande est certifiée biologiquement. L’objectif est de développer davantage les méthodes de production biologique et de soutenir les structures agricoles durables. Les agriculteurs n’ont jamais utilisé de pesticides ou d’engrais chimiques. Il faut toutefois dire que cela s’explique également par le fait que ces additifs étaient difficiles à acquérir localement et que les agriculteurs locaux ne pouvaient se le permettre financièrement.

Au cours de la saison des récoltes en septembre, la Mountain Fruits Company achète entre 200 et 280 tonnes d’amandes (dans leurs coquille) provenant d’environ 1400 amandiers de la région. Dans un processus automatisé, les amandes sont ensuite fissurées et pré-triées dans une usine, qui a été construite spécialement à cet effet en 2010. Après cette procédure, les amandes sont vérifiées et triées à la main afin de réduire au minimum le risque de particules étrangères. Ce travail est réalisé exclusivement par des femmes.

« Les amandes du Pakistan sont plus douces que celles que nous connaissons de Californie », déclare M. Sher Gazi, fondateur de la Mountain Fruits Company. « La taille et la couleur de chaque grain d’amande peuvent varier parce que les agriculteurs locaux cultivent plus de 40 variétés différentes », poursuit-il.